Nouvel An Chinois 2015 (2)

LA FÊTE DU PRINTEMPS 2015

Origine:

L’origine de cet événement remonte à plusieurs milliers d’années, au long desquelles se sont tissées des légendes riches en couleurs et en traditions.

L’une des plus populaires est celle de Nien, un monstre cruel et vorace qui, dévorait les êtres humains la veille du Nouvel An.

 

Pour l’éloigner des foyers, on affichait de chaque côté de la porte d’entrée une bande de papier rouge sur laquelle on écrivait un vers.

On allumait des torches et claquait des pétards durant la nuit, des traditions toujours bien vivantes de nos jours.

 

C’est qu’en effet, disait-on, Nien craignait le rouge, la lumière et le bruit.

Dès le lendemain matin, un sentiment de triomphe et une ambiance de renouveau régnaient, puisque Nien avait été tenu à l’écart pour une nouvelle année.

Tout le monde alors se réjouissait en lançant : « Kung-hsi » (félicitations).

 

Les célébrations, coutumes et tabous de la fête de printemps varient dans les détails selon les régions ou les époques. La pratique générale veut qu'on s'efforce de repartir sur un nouveau pied après s'être débarrassé des mauvaises influences de l’an passé, accompagné de signes de bon augure.

Le « passage de l’année » s’effectue dans la nuit du dernier jour du douzième mois.

Les célébrations principales comportent un réveillon comprenant des plats traditionnels, suivi d’une nuit de veille (gage de longévité, que certains occupent à jouer au mahjong, la distribution d’étrennes contenues dans des enveloppes rouges, l’allumage de pétards pour chasser les mauvaises influences et demons.


Pour aller plus loin :http://fr.wikipedia.org/wiki/Nouvel_an_chinois