MÉDITATION

(NEI DAN GONG) 

 

Art Énergétique Chinois

L’art de la pratique taoïste

 

Le Nei Dan Qi Gong (Nei Dan Gong) est une pratique de méditation chinoise d’origine taoïste. Elle complète efficacement la pratique du Qi Gong (Wai Dan Qi Gong) et du Tai Chi Chuan.
 
En Chine, la pratique du Nei Dan Qi Gong s’oppose en apparence, mais complète la pratique du Wai Dan Qi Gong.

Le Wai Dan Qi Gong est la pratique qui est la plus répandue en Occident et en Asie, elle va privilégier la mise en place de mouvements lents et doux, d’étirements et de relâchements qui vont avoir une action douce et progressive sur la trame et les fibres musculaires.

Les tendons seront sollicités, renforcés et assouplis par des mouvements de rotations souples pour mettre en œuvre une mobilisation périphérique de l'énergie, en s'aidant de la respiration et de la concentration en différents points du corps.

Le Wai Dan Qi Gong permet de relier corps et esprit, la pratique va de l’extérieur et vers l’intérieur.

Le Nei Dan Qi Gong lors de la pratique va mettre l'accent sur la prise de conscience de la posture, de la respiration et de l’esprit en ayant comme support une position assise ou allongée.


L'action sur le corps sera beaucoup moins marquée pour laisser place à une approche plus subtile au niveau des échanges énergétiques.


Nei Dan Qi Gong est aussi la pratique du cinabre interne, appelée aussi alchimie interne.
Son but est d’agir sur les trois composantes essentielles de la personne (les trois joyaux, Sanbao) que sont : l’essence (Jing ), le souffle (Qi ) et l’esprit (Shen) pour faire involuer le processus naturel de différenciation, afin d’unir le Yin et le Yang et acquérir la longévité. Mais attention «la longévité» décrit l'idée d'une vie longue, c'est le souhait fondamental de la tradition taoïste souvent traduit par « immortalité » notion familière à l'univers mental de religion occidentale,  mais étrangère l'âme chinoise.


Les Taoïstes ne sont pas des rêveurs, ils savent que tout ce qui vit, doit un jour mourir. Ce n'est pas une immortalité dans l'au-delà qui les préoccupe, c'est la vie dans ce monde ici qui les passionne. Leur désir principal est de goûter la vie jusqu'à la dernière goutte et pour cela ils feront tout leur possible pour la prolonger au maximum, notamment par des exercices appropriés qu'il regroupe sous l'appellation: Nourrir le vivre (yang sheng).

Ces pratiques mettront en œuvre le corps, le cœur et l'esprit, elles auront comme nom : Taichichuan, Qi Gong (Wai Dan et Nei Dan), Méditation, Wushu.


La méditation taoïste ressemble en certains points à celle des autres traditions spirituelles orientales.


Diverse et variée, elle regroupe des pratiques de souffle, de concentration et de visualisation comme : Le Sourire intérieur aux organes, les auto-massages, l’orbite microcosmique, les sons curatifs… toutes ces pratiques vont permettent d’apaiser le mental, stimuler la force vitale et augmente les capacités de concentration et la pleine conscience de l’ici et maintenant.


Se reconnecter aux sensations agréables et spontanées d'un sourire bienveillant envers soi-même. Redécouvrir ses perceptions internes tout en développant l'état chaleureux du cœur, de bien-être et de détente profonde.
La pratique va aussi avoir une action pour régénérer et recentrer le corps en évacuant les tensions nerveuses pour accroître l’énergie vitale pour se sentir plus centré et calme.

 

La pratique sera accompagnée d’étude culturelle des grands principes taoïstes.

 

TRADITION BIEN-ÊTRE ÉQUILIBRE